Mahjong Time
Connexion  
Langue: English  简体中文  繁體中文  Español  Français  Русский  日本語 한국어
Accueil À propos de MT Nouvelles Info sur le Jeu Tournois Affiliés Contactez-Nous
Règles Mahjong
Règlements du style Chinois Officiel de Mahjong
Règlements du style Hong Kong de Mahjong
Règlements du style Américain de Mah Jongg
Règlements de Compétition Riichi
Règlements du style Européen Classique de Mahjong
Les Règles du style Zung Jung
Règlements du style Taïwanais de Mahjong
Ari Ari Mahjong Rules
Sanma Mahjong Rules
Notation Mahjong
La Notation dans le style Chinois Officiel Mahjong
La Notation dans le style Hong Kong Mahjong
La Notation dans le style Américain Mah Jongg
Règlements de pointage de compétition Riichi
La Notation dans le style Européen Classique
La Notation dans le style Zung Jung
La Notation dans le style Taïwanais
Ari Ari Mahjong Scoring
Histoire du Jeu Mahjong
Histoire du Jeu Mahjong
Mahjong Aide FAQ
Général
Compétitions/Tournois
Impartialité
Communauté
Questions Financières
Soutien Technique
Votre Compte MahjongTime
S’unir à un Jeu
Caractéristiques de Communauté
Virtual Shop FAQ
Virtual Shop User's Guide
School Games FAQ

 

No Download required
Créer Compte
Apprendre á Jouer

Règlements de Mahjong - World Series of Mahjong (v1.03)

Réclamer un écart

  1. Une tuile écartée peut être réclamée par un autre joueur afin de compléter une main gagnante ou un ensemble.
  2. Seulement la dernière tuile peut être réclamée. Une fois que la joueur suivant a pigé une tuile et a écarté, l'écart précédent ne peut plus être réclamé.
  3. Lorsque quelqu'un réclame un écart pour compléter un ensemble, l'ensemble dans son entier doit être affiché comme exposé. Un joueur ne peut pas prendre l'écart dans sa main cachée.
  4. Il y a trois types de réclamations : victoire, chi, pong, kong (grand kong exposé). Ceux-ci seront décrits en détails plus bas.
  5. Un joueur doit annoncer verbalement ses réclamations (et aussi ses déclarations de victoire et son kong). En particulier, si un joueur ne fait pas d'annonce verbalement et écarte avant d'exposer son ensemble, cela peut être considéré comme un oubli de piger et résulter en une «main courte».
    Veuillez vous référer à l'Appendice C : «Guide de prononciation».

Gagner la main

  1. Appel : Une main qui est à une tuile de compléter une main gagnante est appelée un appel de main, et cela est annoncé afin d'appeler les tuiles qui compléteront la main.
  2. Gagner en auto-pige : Si un joueur complète sa main gagnante en pigeant une tuile dans le mur, cela est appelé gagner en auto-pige. («Gagner sur un Kong» est naturellement une main gagnante en auto-pige.) Le gagnant devrait annoncer «fu» ou «tsumo».
  3. Gagner sur un écart : Si un adversaire écarte une tuile que quelqu'un appelle, un joueur peut annoncer «fu» et réclamer l'écart pour compléter sa main. Cela est appelé gagner sur un écart, et le joueur qui a écarté la tuile gagnante est appelé l'écarteur. («Voler un Kong» est considéré comme gagner sur un écart.)
  4. Lorsqu'un joueur gagne, il devrait révéler entièrement sa main afin que sa main gagnante puisse être vérifiée et ajoutée au pointage. Les trois adversaires ne devraient pas révéler leur main ou distribuer des tuiles sur la table jusqu'à ce qu'ils aient vérifié la main gagnante. Autrement, la main devrait être continuée; dans le cas d'une «fausse main gagnante», l'adversaire sera tenu responsable et pénalisé.
  5. En principe, un joueur peut gagner dans tous les cas où il a complété une main gagnante. Même s'il existe l' «Immunité du règlement du même tour » dans le chapitre du «système de pointage», les World Series of Mahjong n'adoptent pas aucun des règlements des «écarts sacrés» ou autre semblable qui interdit au joueur de gagner avec une main gagnante complétée dans certains cas (à l'exception des «tuiles de pénalité»).

Pong

  1. Si un adversaire écarte une tuile qui est assortie à une paire dans la main d'un joueur, il peut annoncer un «pung» et réclamer l'écart afin de former un triple exposé avec la paire.
  2. Les trois tuiles composant le triple exposé doivent être révélées et affichées comme un ensemble en face de la main cachée du joueur (dans l'espace entre la main cachée et le mur). Une des tuiles devrait être renversée à 90 degrés (en position horizontale) afin d'indiquer quel joueur a fait l'écart : si le siège supérieur a écarté, renverser la tuile de gauche; si le siège opposé a écarté, renverser la tuile du milieu; si le siège inférieur a écarté, renverser la tuile de droite. Les trois tuiles dans le triple exposé sont par la suite enfermées dans l'ensemble et ne peuvent pas être prises dans la main cachée ou réarrangées (à l'exception d'une extension en tant que «petit kong exposé»).
  3. Après la réclamation d'un kong, le joueur écarte une tuile. Ensuite, son siège inférieur prend son tour et pige une tuile.

Chi

  1. Si le siège supérieur d'un joueur écarte une tuile qui peut compléter une séquence avec deux tuiles de la main d'une personne, un joueur peut annoncer «chi» et réclamer l'écart pour former une séquence exposée avec ces deux tuiles. Au contraire du «pong» ou de la «victoire», un joueur peut faire un «chi» avec seulement une tuile écartée par le siège supérieur d'un joueur.
  2. Les trois tuiles composant la séquence exposée doivent être révélées et affichées comme ensemble en face de la main cachée d'un joueur (dans l'espace compris entre la main cachée et le mur). Les trois tuiles devraient être arrangées en séquence numérique de gauche à droite, et la tuile réclamée devraient être renversée à 90 degrés (en position horizontale) afin d'indiquer qu'il s'agit de la tuile écartée par le siège supérieur. Les trois tuiles de la séquence exposée sont désormais enfermées dans l'ensemble, et ne peuvent pas être prises dans la main cachée ou réarrangée.
  3. Après la réclamation d'une chi, le joueur écarte une tuile. Ensuite, son siège inférieur prend son tour et pige une tuile.
  4. Après avoir annoncé un «chi», il est permis de (mais pas recommandé) tout d'abord écarter une tuile et ensuite révéler la séquence exposée. La procédure de «chi» est considérée complète seulement lorsque les deux étapes sont terminées; jusqu'à ce que cela soit réalisé, le temps coule contre le requérant. Les autres joueurs devraient attendre qu'il affiche la séquence exposée avant de piger une tuile ou de réclamer l'écart (excepté pour gagner).
  5. Le requérant devrait tout d'abord annoncer un «chi» et ensuite un temps approprié (environ une seconde) pour afficher la séquence exposée ou écarter une tuile. De cette manière, après avoir affiché la séquence ou avoir écarté, les deux autres joueurs perdent leurs droits de réclamer l'écart précédent pour un pong ou un kong. Si le joueur n'a pas annoncé son «chi», ou s'il affiche ou écarte trop rapidement après l'annonce, les autres joueurs ont le droit de réclamer l'écart selon le règlement de la «Préséance des réclamations».

Kong

  1. Quatre tuiles identiques peuvent être déclarées pour former un kong. Il y a trois déclarations de kong : «Kong caché», «Petit kong exposé» et «Grand kong exposé». L'adversaire devrait annoncer un «kong».
  2. Kong caché : Si un joueur a quatre tuiles identiques dans sa main cachée, il peut déclarer et former un kong caché avec celles-ci. Un joueur peut déclarer un kong lors de son tour, après avoir pigé dans le mur (ou immédiatement après la distribution pour l'Est ou après avoir pigé une tuile supplémentaire), mais pas immédiatement après avoir réclamé un chi ou un pong. Le joueur révèle tout d'abord les quatre tuiles pour montrer qu'elles sont en effet identiques. Ensuite, il les affiche comme ensemble en face de sa main cachée (dans l'espace se trouvant entre la main cachée et le mur). Les deux tuiles du centre devraient être placées face visible, et les tuiles aux deux extrémités tournées face cachée (pour indiquer un kong caché). Ensuite, il pige une tuile supplémentaire.
  3. Petit Kong exposé : Si un joueur a une tuile dans sa main cachée qui est assortie à son propre triple exposé, il peut déclarer et former un petit kong exposé avec les tuiles. Un joueur peut déclarer un petit kong exposé sous en même temps qu'un kong caché : lors du tour de chacun, après avoir pigé une tuile dans le mur (ou après avoir pigé une tuile supplémentaire). Après avoir annoncé un «kong», le joueur révèle la tuile de la main et l'ajoute à une extrémité (non adjacent à une tuile horizontale) de son triple exposé pour former un kong exposé. Ensuite, il pige une tuile supplémentaire. Il est à noter qu'un joueur doit annoncer un «kong» avant de révéler sa tuile en main. Autrement, le juge peut l'interpréter comme une tuile écartée, dans quel cas le siège inférieur peut le déclarer comme «chi».
  4. Grand Kong exposé : Si un adversaire écarte une tuile qui est assortie au triple caché d'un joueur en main, un joueur peut annoncer un «kong» et annoncer l'écart pour former un kong exposé avec le triple caché. Les quatre tuiles composant le kong exposé doivent être révélées et affichées comme un ensemble en face de la main cachée d'un joueur (dans l'espace se trouvant entre la main cachée et le mur). Une des tuiles devrait être tournée à 90 degrés (en position horizontale) afin d'indiquer quel joueur a fait l'écart : si le siège supérieur est écarté, faire tourner la tuile de gauche; si le siège opposé est écarté, faire tourner une des tuiles du centre; si le siège inférieur est écarté, faire tourner la tuile de droite. Après quoi, le joueur pige une tuile supplémentaire.
  5. Si un adversaire écarte une tuile qui est assortie au triple exposé d'un joueur, celui-ci ne peut pas déclarer de kong avec l'écart.
  6. Une fois qu'un kong est déclaré avec quatre tuiles identiques, ces quatre tuiles sont désormais enfermées dans l'ensemble, et ne peuvent pas être prises dans la main cachée ou réarrangée.
  7. Tuile supplémentaire : Après avoir déclaré un kong, un joueur devrait piger une tuile supplémentaire dans la «boîte de kong». (Puisqu'un kong utilise jusqu'à 4 tuiles pour un ensemble qui a normalement 3 tuiles, la main devient une tuile courte et a besoin d'être reconstituée.) Après avoir pigé une tuile supplémentaire, le joueur écarte une tuile. Ensuite, son siège inférieur prend son tour et pige une tuile.
    Le joueur doit tout d'abord révéler les quatre tuiles constituant son kong afin qu'elles soient confirmées par les autres joueurs avant de piger une tuile supplémentaire. Piger une tuile supplémentaire avant de révéler le kong est interdit, et peut être considéré comme une «longue main».
  8. Gagner sur la tuile supplémentaire est appelé «Gagner sur un Kong», et est un modèle de catégorie 9 qui vaut des points. «Gagner sur un Kong» est considéré une main gagnante en auto-pige.
1  2  3  4  5  6   Next
 
À propos de Mahjong Time - Download Mahjong - Devenir membre de Mahjong Time - Jeux Mahjongg Gratuits - Jeu Mah Jongg Gratuit - Mah jongg - Mah Jong - Termes et Conditions - Politique de Privacité - Ressources Partagées Mah Jongg - Mahjong Mahjong - Affiliés/Entreprises - Jouer Mah jongg En Ligne - Fleurs Mah jongg - Mahjongg Mahjongg - Ressources Utiles - Contactez-Nous - Demandes de Presse - Carte du Site - Anglais - Chinois Simplifié - Chinois Traditionnel - Espagnol - Français - Russe - Japonais - Coréen - Mahjong

Copyright © 2017 Mahjong Time Tous Droits Réservés